TENDUA - Association pour la sauvegarde de la biodiversité

Newsletter n°3

Chers Membres, Chers Amis,

La troisième édition de la Newsletter de TENDUA annonce le printemps que nous attendons tous, après un hiver plutôt long et froid. Mais de nouveau, les jours rallongent et les oiseaux chantent à l’aube, indices probants du retour de la douceur…

2010 est doublement placé sous le signe de la Biodiversité et pour le zodiaque chinois, sous celui du Tigre. Toutefois, la réalité nous rappelle que cet animal emblématique s’il en est, est gravement menacé dans son environnement sauvage et ce, quelque soit son pays d’origine.

Cela étant, la biodiversité nous surprend toujours : une nouvelle espèce féline vient d’être photographiée à Bornéo. Cela suffira-t-il pour que l’homme cesse de croire que la nature est à son service et qu’il est au centre du monde ?

Un point également sur la position faussement déterminée de la France par rapport à la pêche au thon rouge dont l’avenir devrait se jouer à Doha, lors de la prochaine conférence de la CITES mi-mars 2010.

Nous vous proposons de vous rendre à Thoiry le 3 avril prochain pour une conférence sur les guépards et à Drancy pour l’édition N°2 de « latitudes animales » entre le 8 et le 13 avril où les photographes animaliers témoignent de l’état de la nature sauvage, puis en Baie de Somme pour le 20e festival de l’oiseau et de la nature du 10 au 18 avril prochain.

Bonne Lecture !

++++

DOSSIERS

2010 : l’année du TIGRE, force, courage, détermination ….mais grand danger d’extinction

Tigre d
Tigre d’élevage coupé en deux par des contrebandiers interceptés en 2004 par la police de la route thaïlandaise
© internet

Les estimations optimistes sur le tigre du Bengale vivant en milieu naturel frisaient les 2600 individus en 2007 mais ont été ramenées à 1200 animaux en 2008, soit en-deçà du nombre de tigres qui avaient été recensés en 1973 - ce qui avait déclenché le programme indien de protection du tigre, lancé par Indira Gandhi.

Le tigre de Sibérie est quant à lui estimé à environ 300 dans l’Extrême Orient russe.

Le tigre du Grand Mékong (Laos, Cambodge, Thaïlande, Myanmar, Vietnam), quant à lui, compte moins de 350 spécimens (1200 en 1998).
Moins de 50 tigres sauvages subsisteraient en Chine.

Les « Etats du Tigre » sont le Bangladesh, le Bhutan, le Cambodge, la Chine, L’Inde, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, le Népal, la Russie, la Thaïlande et le Vietnam.

Dans tous ces pays, l’une des principales causes du déclin de la population est liée au braconnage soit pour les besoins de la pharmacopée chinoise, soit pour des trophées.

L’autre grande menace qui pèse sur le tigre est la destruction de son habitat naturel (déforestation, activité agricole, urbanisation) et la fragmentation de cet habitat, due là-encore au développement des infrastructures humaines.

Si les estimations internationales avancent le chiffre de 3200 tigres vivant à l’état sauvage dans le monde – contre 6000 il y a une dizaine d’années – sur à peine 7% restant de leur habitat naturel, il est fort probable que la réalité ne dépasse pas les 2500 individus.

Restera-t-il encore des tigres sauvages en 2022, prochaine année du Tigre ?
TENDUA prépare un dossier plus complet que vous trouverez sur notre site dans les prochaines semaines. N’hésitez pas à nous envoyer les informations récentes que vous pourriez recueillir sur ce grand félin. Merci.


Une nouvelle espèce de félins découverte à Bornéo

En Malaisie, dans l’Etat du Sabah, sur l’île de Bornéo, des scientifiques ont rencontré de nuit, dans la réserve naturelle de Dermakot, un léopard tout récemment identifié et filmé pour la première fois. Le félin, dont la longueur queue comprise atteint environ 3 mètres, a été appelé léopard tacheté de Bornéo (Neofelis diardi) et classé comme une nouvelle espèce et reconnu comme en danger par l’Union internationale pour la conservation de la nature.


Neofelis diardi
Neofelis diardi
En 2010, les premières photographies dans la nature sont faites par A. Wilting et Mohamed Azlan lors de la rencontre fortuite avec un spécimen peu farouche - © A. Wilting & M. Azlan

C’est, semble-t-il, le plus gros prédateur sur Bornéo. L’animal n’est pas sans rappeler la panthère nébuleuse (Neofelis nebulosa) appelée aussi panthère longibande qui vit dans le Sud-Est asiatique. Ces deux espèces n’étaient pas différenciées jusqu’en 2007 mais des tests ADN ont permis d’établir les différences génétique, classant de facto le léopard tacheté de Bornéo en espèce différenciée.

Le nombre d’espèces nouvelles zoologiques et botaniques décrites chaque année varie considérablement. Entre 1978 et 1987 vingt-six mammifères ont été découverts ainsi que 231 poissons. Parallèlement, une espèce sur mille disparaît chaque année.


La France face à la disparition du thon rouge

Fin janvier 2010, la Commission Environnement du Parlement européen s’est prononcée en faveur de l’interdiction du commerce international du thon rouge. Ce vote n’a qu’une valeur consultative mais l’interdiction permet de passer à l’inscription du thon rouge à l’annexe 1 de la CITES dont la 15e session de la Conférences des Parties se tiendra à Doha (Qatar) du 13 au 25 mars 2010.

Quant à la France, elle s’est prononcée après l’Italie début février dernier. Toutefois, en y regardant de plus près, son soutien reste conditionné à 3 échéances :

  • 1 - le réexamen des avis scientifiques de L’ICCAT [1] et de la CITES, à échéance d’octobre 2010, et de février 2011 pour le second ;
  • 2 - un délai de mise en œuvre de 18 mois, qui s’ajouterait au délai d’application habituel des décisions CITES, de 3 mois, ce qui revient à au moins 2 saisons de pêche supplémentaires (2010 et 2011) ;
  • 3 - pour les états-membres, la possibilité de commercer du thon rouge en s’affranchissant des frontières intra-communautaires, soit une forme de commerce international … limité à l’Union Européenne.

On peut se demander si le thon rouge n’aura pas disparu quand ces mesures seront appliquées, et regretter la façon dont la France présente ses choix comme étant « une volonté politique de ménager les états méditerranéens ». Si, lors de la Conférence de Doha, les 2/3 des 175 états-membres de la CITES votent pour, alors le thon rouge sera inscrit en annexe 1, mais les lobbies des pays consommateurs vont bon train auprès de plus petits états qui peuvent rêver d’un partenariat économique.
La consommation de thon rouge a largement dépassé les frontières nippones. Si le Japon a absorbé jusqu’à 80% de la production mondiale, aujourd’hui, les sushis, sashimis et autres steacks de thon rouge sont entrés dans notre quotidien, en France, dans toute l’Europe, en Russie et pas seulement dans les capitales.

Pensez-y la prochaine fois que l’on vous voyez du thon rouge au menu…

++++

EN BREF

TENDUA a renouvelé pour 2010 son soutien à SVAA et à Noé Conservation, et s’apprête à renouveler son support au programme en faveur de la panthère de l’Amour.


Fin janvier 2010

Chat de Pallas ou Manul
Chat de Pallas ou Manul
Parc des Félins - © M. Dupuis

TENDUA a reçu à Paris le Docteur Naidenko, responsable du programme de recherche russe impliqué dans les projets de l’Académie des Sciences de Russie sur le tigre de Sibérie.

Nous avons rencontré les responsables du Parc des Félins et du Jardin des Plantes. Les premières étapes d’une coopération ont été posées. Nous espérons pouvoir développer cette coopération, notamment sur un programme concernant le chat de Pallas ou Manul, un petit félin qui habite en Mongolie et dans le Sud de la Sibérie. Nous vous avions présenté une photo l’année dernière, prise au Parc des Félins.

Nous espérons que Serguey Naidenko reviendra avant l’été.


Le 24 février dernier

Aquarev
Aquarev’, notre sponsor, nous a remis un chèque
Au premier plan, M. Brun et R. Sahuquet, fondateurs d’Aquarev’ et leur équipe, C. Michailesco et M. Dupuis de Tendua, et Didier Tran que nous remercions pour sa photo de Dugong prise en Egypte et les informations récoltées. - © D. Tran

Plongeur et client d
Plongeur et client d’Aquarev’
© D. Tran

Aquarev’, notre sponsor, nous a remis un chèque dans le cadre de notre partenariat : un euro reversé à Tendua par voyageur parti avec Aquarev’, « pour voyager autrement ».

Notre premier projet commun concerne le Dugong dugong, mammifère marin herbivore. TENDUA s’intéresse à ceux que les plongeurs aperçoivent dans les Marsa de la côté égyptienne de la Mer Rouge.

++++

AGENDA

Samedi 3 avril : rendez-vous au Parc de Thoiry pour une conférence sur les Guépards

Laurie Marker, co-fondatrice et directrice exécutive du Cheetah Conservation Fund (www.cheetah.org) revient prochaine-ment en France pour une visite exceptionnelle au Parc zoologique de Thoiry (http://www.thoiry.net) et y donnera une conférence le samedi 3 avril 2010 à 16h30.

Elle évoquera les menaces qui pèsent sur la survie des guépards et les actions entreprises par le Cheetah Conservation Fund pour la protection de cette espèce. Thoiry prévoit également de consacrer un espace spécial aux guépards pendant tout le week-end de Pâques. Cet espace sera situé sur le stand conservation au milieu du parc.

Notez cette date dans vos agendas. TENDUA y sera et rencontrera l’association Amis Félins qui nous a transmis cette information. Une belle sortie pour le week-end de Pâques.


« Latitudes Animales II » à Drancy du 8 au 13 avril 2010

Exposition photographique et témoignages sur la Nature avec cette 2e édition
Tony Crocetta, Eric Dragesco, Frank Renard, Jean-Christophe Vincent, Laurent Geslin, Louis Marie Preau, Michel Loup, Christine et Frank Dziubak sont parmi les meilleurs spécialistes de la photographie animalière française et internationale. Ils exposent tous à Drancy dans le cadre de la deuxième édition de Latitudes Animales, en compagnie de nombreux partenaires dont l’agence Biosphoto.

49 tirages grands formats, réalisés par le laboratoire Rainbow Color (membre de TENDUA), seront présentés dans une scénographie originale mise en place par les services de l’espace culturel de Drancy : l’occasion de réfléchir sur la fragilité de la biodiversité et sur les nouveaux enjeux environnementaux.

Pour le programme de l’exposition, des conférences, diaporamas, stands, etc…
http://www.latitudes-animales.com/

  • Espace culturel du Parc
    120, rue Sadi Carnot - 93700 Drancy
    Entrée libre – Parking gratuit
    Du 8 au 13 avril, de 10h à 20h tous les jours
  • Pour vous rendre à l’espace culturel du parc
    • Accès Route Porte de Pantin, direction Drancy ; place Normandie Niémen, direction Drancy centre.
    • Métro Bobigny-Pablo Picasso (ligne 5), puis bus 148 (arrêt Mairie) et bus 143 (arrêt Aristide Briand)
    • RER B Direction Aulnay-sous-Bois (arrêt le Bourget) puis bus 143 (arrêt Aristide Briand)

Le 20e Festival de l’Oiseau et de la Baie de Somme du 10 au 18 avril 2010

La Baie de Somme est reconnue sur le plan international pour sa richesse écologique ; elle est notamment considérée comme un haut lieu ornithologique. Sa grande diversité de paysages et sa faible urbanisation offrent des conditions d’accueil favorables aux oiseaux sédentaires et migrateurs. 

Près de 340 espèces d’oiseaux ont été répertoriées en baie au cours des 2 derniers siècles.

La baie est le premier grand site français encore naturel sur la voie de migration des oiseaux en route vers leurs territoires d’hivernage dans les contrées chaudes.

Rainbow Color y sera présent également.
http://www.festival-oiseau-nature.com/


CARNET ROSE

Un bébé guépard et sa maman
Un bébé guépard et sa maman
© T. Crocetta

Les mêmes quelques jours plus tard…
Les mêmes quelques jours plus tard…
© T. Crocetta

Afin de ne pas faillir à nos présentations de bébés animaux, voici deux photos transmises en février dernier par Tony Crocetta, en direct du Masaï Mara au Kenya : un bébé guépard et sa maman, juste pour nous faire rêver de ce que devrait être la vie sauvage... Selon les dernières informations, les deux se portent bien . Mais faut-il rappeler la fragilité de ce bel animal : sur des portées parfois nombreuses, peu de petits survivent et le guépard est en danger… Merci à Tony pour ces très belles images.
photo Tony Crocetta


Nous espérons que vous avez apprécié ce troisième numéro de notre Newsletter.
Nous vous souhaitons un très beau printemps !

Associativement vôtre,

Myriam Dupuis

{#ENV{id_article}}

[1ICCAT : Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique.

   Écrivez-nous !

Vous êtes ici  >>   >   >  Newsletter n°3